≡ Navigation

Augustine, 60 ans

Augustine, 60 ans, n’avait pas les moyens financiers de faire soigner sa main brûlée au cours d’un accident domestique. Grâce à son Fonds Santé et Nutrition, Cœur et Conscience a pu financer l’intégralité des soins médicaux qui ont permis de sauver la main d’Augustine. 


Sa main droite dissimulée sous un épais bandage, Augustine affiche un franc sourire. Même si son regard semble encore parfois témoigner du calvaire qu’elle a enduré ces dernières semaines, Augustine va beaucoup mieux. 


Pourtant, sans la prise en charge d’urgence de Cœur et Conscience, Augustine aurait sans doute perdu sa main. Cette sexagénaire au caractère bien trempé s’est brûlée la main pendant une crise d’épilepsie alors qu’elle était en train de préparer du feu pour le repas. Lorsqu’elle a repris connaissance, sa main était toujours dans les flammes.


« Des douleurs infernales »


Faute d’argent et comme il est de coutume de faire lorsque l’on vit loin de la ville, Augustine s’en est remise aux soins des guérisseurs de son village. Les remèdes à base de salive préconisés par ces derniers n’ont cependant été d’aucune aide. Au contraire, l’état de la main d’Augustine a rapidement empiré allant jusqu’à l’infection. « Pendant des jours je n’ai pas dormi. J’avais des douleurs infernales » se souvient-elle encore, soulagée aujourd’hui d’avoir retrouvé le sommeil et de pouvoir laisser sa boite d’antalgiques au placard.


Averti de la situation, Arnée, le frère d’Augustine et père d’un enfant parrainé, a aussitôt décidé de solliciter le secours de Cœur et Conscience. Il fallait faire vite. L’avancement de l’infection pouvait laisser craindre une amputation. Par chance, Augustine a pu subir une greffe de peau prélevée sur ses deux cuisses et éviter de perdre sa main.


Plus de 300 euros de soins


Grâce au Fonds Santé et Nutrition, créé spécialement pour les dépenses médicales exceptionnelles des familles parrainées, notre association a pu financer l’hospitalisation et l’opération d’Augustine ainsi que les médicaments et le matériel de soin pour les pansements. En tout, ce sont plus de 300 euros qui ont été nécessaires pour soigner Augustine.


Un mois après l’intervention chirurgicale, Augustine redevient peu à peu autonome. « Je suis très contente de pouvoir à nouveau marcher ! » nous confie-t-elle. Elle n’a plus besoin de l’aide de son frère pour faire sa toilette, ce qui représente un grand soulagement pour elle. Sa main retrouve doucement sa mobilité et ses sensations.


Toujours en convalescence chez son frère, elle devrait y rester encore quelque temps après la fin des soins pour s’assurer que l’état de sa main évolue bien. Augustine a été d’un courage exemplaire dans cette épreuve et peut enfin se réjouir que le plus dur soit désormais derrière elle.



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.