≡ Navigation

Tellement essentiel !

Janvier 2011

Notre sejour à Diego Suarez, et surtout nos rencontres avec les familles accompagnées par l’association « Cœur et Conscience » furent riches et fortes en émotions.

Tous ces sourires partagés emprunts de tendresse et ces regards timides, curieux et complices resteront à jamais gravés.

Nadine, Fred son mari, et leurs deux enfants, rendent visite à Franklin et sa maman

Mais surtout ce voyage fut tellement essentiel dans la prise de conscience de l’adversité et de la précarité qui font le quotidien de trop nombreuses familles, que plus que jamais nous sommes convaincus de l’importance du travail de l’association.

  • Essentiel pour rendre palpable la dureté de ces vies faites de labeur.
  • Essentiel pour vivre des rencontres rares et fondatrices.
  • Essentiel encore pour appréhender combien il est urgent d’aider comme on le peut et quand on le peut.
  • Essentiel toujours pour reconnecter avec une réalité où la solidarité a du sens. Le « Fihavanana » est propre aux Malgaches qui malgré la dureté de la vie s’entraident et font preuve de générosité.
  • Indispensable pour prendre conscience que des actions comme celles de « Cœur et Conscience » sont essentielles et porteuses d’espoir pour les 490 enfants parrainés et leurs familles (soit près de 3000 personnes).

Le témoignage de nos rencontres avec Francklin et sa maman, avec Zaïna, Lucien et leur famille et la visite de la maison d’accueil où Clairette s’occupe si bien de Jenny, Marino, Edo et de ses trois petits, est très proche de celui des autres parrains et marraines qui ont eu le privilège de le vivre.

Et pourtant tellement unique.

Chaque enfant et chaque famille est unique.

Francklin est un enfant de qui émane une grande douceur et beaucoup d’intelligence. Sa gentillesse est à l’image de celle de sa maman. Elle est si attentive à l’éducation de Francklin et lui apporte tellement d’amour que nous avons été pleinement rassurés quant à son avenir. Et sa réussite scolaire en témoigne.

Bravo à elle, bravo et merci à eux deux.

Nous avons été reçus avec beaucoup de chaleur et de convivialité.

Marceau, notre fils de 10 ans et demi a trouvé que « c’était trop cool de rencontrer et de jouer avec Francklin » son copain de Madagascar.

Nous avons bien l’intention de garder le contact et de suivre Francklin autant qu’il le souhaitera.

L’immense fatigue de Zaïna nous a bouleversée. Cette maman lutte au quotidien pour nourrir son fils Lucien, sa sœur et sa mère très âgée. Malgré une maîtrise de physique-chimie et suite au décès de son mari il y a quelques années, la précarité dans laquelle ils vivaient déjà, a basculée dans la misère. Aujourd’hui, le jour, elle doit vendre au moins 60 bouteilles en plastique, ramassées à la décharge par sa sœur, pour gagner les 3 000 ariary (environ 1€20) indispensables (et pourtant insuffisants) à la survie de la famille, et la nuit, elle coud des oreillers pour payer le loyer.

Alors quand il s’agit de raconter son histoire, elle en perd tout son français (pourtant très bon) et ne trouve plus les mots pour dire combien elle est épuisée.

Remise d’une dotation alimentaire à Zaïna et sa famille

Mais derrière son grand sourire réside de l’espoir auquel l’association « Cœur et Conscience » s’attache à répondre activement et de la reconnaissance envers le parrain de Lucien qui s’investit et est venu les rencontrer et dont la photo est en bonne place chez eux.

La maison d’accueil est à l’image et représente bien les actions et la réactivité de l’équipe de « Cœur et Conscience ». Crée en juin 2010 pour répondre à la situation d’urgence dans laquelle Jenny, 10 ans et demi, et ses deux petits frères Marino et Edo se trouvaient. Leur papa est en prison pour viol sur sa fille et depuis, la maman a baissé les bras. Depuis plusieurs mois, Jenny nourrissait ses petits frères avec un bol de riz par jour. Quand ils sont arrivés à l’association en juin, en sous alimentation, Edo était à quelques jours de la mort et Marino à un mois. Depuis Jenny, grâce à l’aide des assistantes sociales et de l’aide médicale, a retrouvé des joues et le sourire. Elle est de retour à l’école qu’elle « adooore » comme elle dit avec gourmandise. Edo a fait ses premiers pas et repris du poids sous le regard attentif et affectueux de Clairette, l’adorable maman dite « référente », qui vit avec eux et prend soin de la fratrie et de ses trois garçons. Marino est un jeune garçon de 5/6 ans qui respire la santé après 6 mois de soins prodigués par le médecin de l’association et qui nous a raconté l’histoire « d’Arthur » qu’il semble beaucoup aimé et qui alimente son imaginaire d’enfant, place qu’il a enfin retrouvée.

La Maison d’Accueil Temporaire pour l’accueil provisoire d’enfants en situation de maltraitance

Et même si leur situation est loin d’être réglée, nous pouvons compter sur l’équipe de « Cœur et Conscience » qui se démène pour trouver la meilleure solution pour ses trois enfants en situation d’abandon.

Pour terminer, nous souhaitons vivement remercier et rendre hommage à Amédée, Isabelle, Fara, Tony et toute l’équipe de « Cœur et Conscience », qui ont permis toutes ces rencontres d’exception et inoubliables, mais surtout qui oeuvrent au quotidien pour améliorer celui des 3000 personnes qui ont croisé leur chemin et apporter de l’espoir et un avenir aux 490 enfants soutenus par le parrainage.

Et c’est loin d’être pas fini ! Ils ont encore beaucoup de projets qu’ils mènent avec enthousiasme et professionnalisme.

Cette aventure, nous l’avons engagée, vécue et partagée en famille et fait maintenant partie de notre vie.

Et ça aussi c’était essentiel pour que nos prises de consciences et nos actions à nos humbles niveaux s’inscrivent dans le temps au travers de nos enfants !

Un grand merci à « Cœur et Conscience » (de Mada. et de La Réunion) et aux familles qui nous ont ouvert leurs portes, de la part de Marceau, Helno, Fred et Nadine.

Nadine, marraine de Franklin



Parrainer un enfant à Madagascar. Parrainer un enfant, ce n'est pas uniquement changer sa vie et celle de sa famille, c'est aussi devenir une force active pour la solidarité dans le monde ! 2 avenue de la Porte de Montreuil 75020 PARIS - Tel. 09 52 50 33 25 – Email : contact[@]coeuretconscience.org Cœur et Conscience, association de solidarité internationale sans appartenance religieuse ou politique, reconnue d’intérêt général, enregistrée à la Préfecture de Police de Paris N°00174557P.